Depuis bientôt deux mois, quelques activistes des LSOP (dont votre serviteur) ont monté une équipe de streetball et se donnent en spectacle tous les dimanches à Bordeaux Lac, persuadés qu’ils vont finir par retrouver leurs jambes de vingt ans. Le résultat est assez pathétique : poumons brûlés, articulations détruites, problèmes de prostate, couillites…
Les terrains du Lac étant prisés par toutes sortes de gitans joueurs, nous n’avons toutefois pas tardé à trouver des adversaires à notre portée (enfin, c’est l’impression qu’ils nous faisaient… de loin) : la team des gros bâtards de Bordeaux Thiers, emmenée par un type sur lequel j’avais déjà quelques dossiers, je veux parler de mon pote Goujon.

Chaque dimanche après-midi, les matchs team du Lac versus team de Bordeaux font donc rage (dans un style purement old school), et j’aimerais vous dire qu’on leur tient la dragée haute (à ces gros bâtards) mais la vérité c’est que… on prend rouste sur rouste.
On enchaîne aussi les fautes antisportives et sur ce point je tiens à préciser que, pour une raison forcément obscure, The Brain est presque toujours impliqué dans les actions litigieuses, celles qui se soldent par un traumatisme crânien ou une fracture ouverte. Et, le plus étonnant − je l’avais pas compris tout de suite − c’est qu’il représente un danger pour lui-même aussi.
J’ai dans l’idée de filmer notre prochaine session afin de rendre compte de ce phénomène pour le moins chelou. Sans compter que l’analyse vidéo sera peut-être pour nous un moyen de mieux comprendre nos faiblesses… et d’arrêter définitivement ce sport de merde.

Sachant que, physiquement, nous sommes tous plus ou moins cramés (les mieux portants sont comme qui dirait en sursis), je propose qu’on drafte un jeune joueur polyvalent, un type qui a du toucher, qui lit bien le jeu, qui score, qui défend… bref, un joueur complet.
Que diriez-vous d’Aquille Carr ? (Je sais que vous ne pouvez pas répondre mais j’essaie d’installer une sorte de connivence entre nous, sinon j’ai l’impression de pas avoir d’amis… vous comprenez ?)
Si vous voulez mon avis, tous les scouts ont actuellement les yeux rivés sur ce sophomore de Patterson High School et ont déjà tracé pour lui un plan de carrière NBA en or massif. Faut dire que le gamin sait tout faire. Jamais vu des crossovers aussi furtifs et puissants depuis euh… depuis qui au juste ? Tim Hardaway ?
Matez la façon avec laquelle il fait tourner en bourrique son défenseur direct à 00:36. Et le combo qu’il sort en pleine course à 00:27. Ça défonce, c’est HUGE !!!
À côté de ça, le fait qu’il mesure 1m73 et passe des dunks en match est presque anecdotique (cf. dernière action de la vidéo). Ça a l’air tellement facile.


Et comme nous sommes des buses au 21 (et qu’on met toujours trois plombes à faire les équipes aux lancers) je me suis dit qu’on pourrait se payer une heure de cours avec Steve « Hair Canada » Nash…


Easy 😀
Si on se cotise… ça peut passer.
Au pire on achètera des bières, et des poches de sang frais qu’on mettra dans une glacière pour se transfuser entre deux matchs…

4 commentaires sur “Aquille Carr et Steve Nash à Bordeaux Lac”
  1. Le prof dit :

    Aquille Carr, paie tes crossovers de fou furieux !
    En même temps, tu lui mets The Brain dessus en défense individuelle tout terrain, et le petit Aquille ressort avec deux côtes brisées et un séjour gratuit à l’hosto !

    Nash, écœurant…

  2. The Brain dit :

    Bon, niveau dribble il est un peu au-dessus de moi mais avec un bon coup de genou dans les côtes je pense qu’il ira moins vite.

  3. Je suis super chaud pour drafter le p’tit Aquille.

    Remarque, si je comprends bien le système de draft : ce sont les équipes les moins bonnes qui choisissent en premier les joueurs.
    Ainsi vu qu’on est bon dernier et des gros nuls, on va pouvoir le choisir de suite Aquille, non ? 🙂

    Et si ça marche pas la draft, je suis prêt à mettre nos 80 euros et quelque prévus pour le LOTO, histoire de commencer une cagnotte !!!

    Et puis Steeve Nash va bientôt arrêter la NBA, donc on va aussi pouvoir le recruter peut-être !

  4. Heg dit :

    Putain faut vraiment que je vienne au Basket un de ses 4 ! Vous me faites envie… et puis j’aime bien l’idée de recruter le gnome qui court partout. On lui fait un site web, on se démerde à lui trouver des papiers et un local où dormir. Ensuite on l’exhibe dans les soirées d’écoles de commerce… Comme ça on vide le budget du BDE pour investir dans d’autres projets à la con. on fait faire le démarchage à Benito (va leur faire un nettoyage de cervelles le monsieur et les remettre dans le droit chemin ! ^^).

    La Poupy corp. « Mettez un cerveau dans votre bière. »

    Bisous les copains !

  5.  
Je commente, je flatte, je tacle...