« The Brain is out ! »

S’il n’y avait qu’un verbatim à retenir, ce serait sans doute celui-là.
Car oui, The Brain a (enfin) mordu la poussière, samedi dernier, chez Marlène et Vince, où se déroulait la troisième étape des LSOP.
Ce revers cuisant (onzième au classement de l’étape !) remet nécessairement en question l’ascendant psychologique que Juju avait pris sur ses adversaires : Et si jusqu’ici il avait eu une chance de pendu ? Et si, au fond, il venait de retrouver son véritable niveau de jeu, c’est à dire un niveau de merde ? Et s’il avait une fausse barbe ? Autant de questions qui se bousculent dans les têtes mais que personne ne s’autorise à poser tout haut car, à ce moment précis de la soirée, la route est encore longue pour qui espère gratter des places au classement, et l’heure n’est pas au triomphalisme (tout au plus se permet-on quelques piques : « Loser ! » « Puceau ! » « Intégriste ! » Rien de méchant).

Pour la première fois depuis le lancement des LSOP, il y avait plus de joueurs en lice que de places disponibles. Le comité directeur s’est donc réuni pour trouver une soluce. Il a été question de tirer à la courte paille ou de choper deux mecs au hasard et de les savater jusqu’à ce qu’ils tombent dans les pommes, mais nous avons finalement décidé de mettre en place deux tables de qualification, dans l’idée de reformer une table unique dès que le nombre de joueurs le permettrait (ce qui est moins drôle mais plus équitable, paraît-il). Ce fut assez rapidement le cas puisque Vince, qui avait déjà perdu gros sur sa toute première main, n’a pas pu s’empêcher d’aller à tapis immédiatement après, et de gagner son ticket de sortie sans passer par la case départ (freezeout oblige). Quelques instants plus tard, c’est donc The Brain himself qui fera la sienne, de sortie, dans un joyeux charivari.

Suivront, à la table finale, dans l’ordre chronologique des éliminations :

Doc

Riton, pressé d’en découdre et de faire la démonstration de sa virilité en entrant dans un max de coups, style grosses couilles mais pas de jeu, un p’tit tour et puis s’en va. C’est sale, comme qui dirait.
Claire et Karine vont toutes les deux à tapis face à Poupart le vicelard. Poupart encaisse. La journée de la femme c’était mardi.
Benito et Mat’ sortent avec quelques regrets mais pas trop non plus, Benito s’en tire même à bon compte, il commente : « je remporte enfin un coup et pas contre n’importe qui, The Brain en personne ! Après l’avoir allégé d’environ un tiers de son tapis quasiment d’entrée, je ne reverrai malheureusement plus la couleur d’un jeton… (snif). Je reste néanmoins assez satisfait de ma partie car je finis juste devant Mat’ qui aurait bien pu me faire très très mal dès les tables de qualif’ si je n’avais pas sagement couché mes cartes. Mais voilà, trop de jetons perdus, pas assez de mains qui rentrent (ou des mains mal jouées), ‘I keep on rolling gutters’. J’espère que les statistiques seront plus en ma faveur au prochain round. Pour l’instant je limite la casse : un coup gagné en trois rounds et une dizième place au général… pas si mal ! Je sais que je peux faire mieux ! »
Aurélien, le professeur, habitué aux quatrièmes places, pointe cette fois-ci en cinquième position, ce qui revient à peu près au même vu qu’il y avait deux joueurs de plus que d’hab’. Il reste en embuscade et talonne le Doc au général. Ce dernier me rappelle que « Aurélien a renversé par deux fois sa bière pour faire diversion quand il bluffait ». Je ne sais pas si c’était une manœuvre, mais ce qui est sûr c’est que le tapis de jeu de Benito sent la fleur de houblon.
Séb, un pote de Marlène et Vince, la surprise du jour, la chance du noob ? Rien n’est moins sûr.
Cyril frappe fort pour sa première participation aux LSOP. Un réserviste dont il faudra se méfier. Le plus simple serait de ne plus l’inviter 🙂
Poupart, en roue libre pendant toute la partie (pas moins de six scalps à son actif), perd complètement pied lors du head’s up.
Doc (photo), il avait annoncé la couleur dès son arrivée : « Je suis pas venu pour beurrer les toasts ! » Une façon de dire, à mots couverts : « Vous allez tous mourir dans d’atroces souffrances ! » Il retrouve sa place dans les top seeds. (Euh, c’est moi ou bien sur la photo il a trois cartes ? :-D)

À mesure que des joueurs se faisaient éliminer, des activités s’organisaient en douce à la table B, notamment un sit’n’go à six. C’est Riton qui nous en parle :
« Après avoir gardé la tête froide pendant un bon moment avec des milliards de jetons (c’est bien simple on ne me voyait plus derrière) jusqu’à me retrouver en trio avec Séb et Karine, va savoir pourquoi, la miss s’est réveillée. Et là, dommage. Elle s’est mise à bluffer, mais genre un truc de sale, faire des vols de blinds à tout va, donner des coups de pieds sous la table pour détourner mon attention et voir mes cartes… Hop, en trois minutes elle renverse la situation et humilie ce pauvre Séb qui ne demandait qu’à passer une bonne soirée avec des gens biens. Emballez, c’est pesé, Karine et Thomas repartent avec 5700 euros, l’écran plasma de Vincent, le cerveau de Ze Brain dans du vinaigre (Vince n’ayant pas de formol) ainsi que deux pizzas et un paquet de crackers entamé. Moi je dis faut plus les inviter !
PS pour Karine : ça c’est à cause de l’humiliation totale qu’ils ont subie à Skull & Roses… »

Doc nous donne le classement de cette « consolante » improvisée (avec un buy in fixé à 2 euros), dans l’ordre : Karine, Séb, Henry, Claire, The Brain, Vince.
Il ajoute : « Henry était chip leader depuis le début mais n’a pas réussi à s’imposer du fait d’un jeu trop peu offensif. Vincent a monté cette deuxième table car frustré d’être sorti au troisième pli mais n’a pas, là non plus, tenu plus de trois plis, c’est le grand looser dans l’esprit de ce tournoi. The Brain était vraiment fatigué : il s’est aussi fait laminer lors de la partie de Skull & Roses ! »

Voilou. Si vous ne souscrivez pas aux évènements tels que relatés dans ce billet, n’hésitez pas à faire valoir votre version des faits dans les commentaires. Un conseiller Marocain vous répondra dans les 24h (Frank Poupart Entertainement a décidé d’offshoriser une partie de son assistance pour d’évidentes raisons de coût).

Remerciements d’usage et bisous baveux à Marlène et Vince pour leur chaleureux accueil.
Désarmement des toboggans, vérification de la porte opposée.

À suivre…
[ télécharger les photos ]
Fichier zip 2,3 Mo
4 commentaires sur “LSOP Round 3 – Le Tripot”
  1. Dom dit :

    ‘tain Riton merde !
    C’est quand que tu vas te réveiller et tous les niquer ? J’ai confiance en toi.
    (J’y vais pas un peu fort là ?)

  2. Cyril dit :

    Laissez-moi encore participer aux LSOP, siou plait, je dois absolument vous plumer pour rembourser le flash que je me suis payé en rentrant (rocade à 96 km/h) !
    a+

  3. Frank Poupart dit :

    Rho la loose !

  4. Nas dit :

    Comme l’ennui me gagne sur les sites de Poker en .fr et que j’ai du mal à retrouver le grand n’importe quoi qui fait toute la magie des LSOP, je ferais bien partie du prochain round avec Élo je pense.
    En attente des dates. Cordialement et à bientôt pour grinder avec vous.

  5.  
Je commente, je flatte, je tacle...