Une fois tous les trois ou quatre ans – c’est un truc que je ne m’explique pas – j’essaie de ressusciter la possibilité, non pas d’une île, mais d’un club d’Othello à Bordeaux.
Cette étrange lubie s’empare de moi pour ne plus me quitter. Ça tourne presque à l’obsession. Je suppose que c’est viral.
En 2007, j’ai poussé le vice jusqu’à créer une association en bonne et due forme, avec les deux autres membres du club, Manu et Toto. Faut dire que cette année-là nous avons atteint la participation record de quatre joueurs lors d’une même réunion. C’est clairement l’époque la plus faste qu’ait connu le club. Sans déconner.
Pour ajouter à notre baraka, j’avais mis en ligne un site Internet super chiadé (disons… rapport à la modestie des prestations offertes) afin d’appâter quelques âmes égarées : le joueur d’Échecs déchu qui cherche un moyen de se sevrer ; le gamin privé de Nintendo DS qui arpente les rues les yeux humides et emplis de rancœur ; le retraité qui a survécu à Janine et qui en a marre de jouer au Boggle en solo ; et même, soyons fous, le type ordinaire, à peu près sain d’esprit, qui ne serait pas contre l’idée d’essayer un jeu un peu plus funky que les Échecs ou les Dames…
Peine perdue.
Je me souviens avoir écrit dans une revue spécialisée, à propos d’Othello : « Ce n’est probablement pas le jeu le plus riche ni le plus profond (le Go se défend bien de ce point de vue là), mais il a incontestablement pour lui un charme, une sorte d’évidence qui le rend immédiatement sympathique. »
Les chiffres semblent vouloir me faire mentir. Les bâtards.
Mais c’est plus fort que moi, j’ai ressorti des cartons à reliques mes vieux argumentaires de vente, bricolé une bannière et gratté quelques textes, j’ai même retrouvé une vieille pub TV Mattel de derrière les fagots… Et pour m’éviter un boulot déraisonnablement ambitieux (mon côté mégalo me joue parfois des tours), j’ai passé le tout au shaker pour que ça tienne sur une seule page, modestement, ici même.

La nouvellex page du club de Bordeaux est donc accessible par le menu (rubrique « Pages »), ou bien via l’adresse suivante : http://www.othello-portdelalune.org/

5 commentaires sur “Le retour du retour de la momie”
  1. Clint dit :

    C’est con mais je pense pas me mettre à Othello… mais putain ça fait toujours autant plaizir de t’en entendre parler, et de te voir toujours aussi investi psychologiquement.
    Ça fait plaizir de te voir aussi productif, que ce soit pour vanter les mérites du dernier jeu anti-geek ou bien pour parler d’un film comme si c’était toi qui l’avait démoulé.
    Ça doit me rapprocher de la sensation de satisfaction que j’avais quand je lisais Skimcrash… ou un truc du genre.
    Me tarde déjà de mater tout le merdier que tu vas nous ramener de New York…

    Sans dec’

  2. Frank Poupart dit :

    Ce commentaire me rend jouasse, Rem’s.
    Vivement notre prochain Soccer 5 (avec l’autre tapette de Gruss), pour que je te chope dans le sauna 😉

  3. Dom dit :

    Ça me fait la même chose après chaque championnat de France…

  4. Frank Poupart dit :

    Dom ! Quand est-ce que Stéph, Héloïse et toi venez vous installer dans le sud-ouest ? 🙂
    Et ce week-end jeux avec toute la clique, on se le cale ou bien ?

  5. Dom dit :

    Ben un peu qu’on va se le caler, mais Riton m’a informé de tes absences futures via FB, donc dis-moi tes WE dispos !!! On a hâte 🙂

  6.  
Je commente, je flatte, je tacle...