Le joueur des Cavs Kyrie Irving s’est laissé grimer pour entrer dans la peau d’Uncle Drew, un ancien basketteur, vieux et bedonnant, qui s’en va jouer un tour à quelques amateurs sur un playground de banlieue (Clark’s Pond Courts, Bloomfield, NJ).
L’exercice n’est pas sans rappeler certains sketches de Johnny Knoxville et sa bande. Ça fonctionne globalement bien, même si on peut déplorer quelques arrangements qui décridibilisent le côté improvisé de la chose (il s’agit d’un format commercial pour Pepsi). Mais plusieurs joueurs et badauds ne sont visiblement pas de connivence et la farce opère alors à plein, Kyrie prenant un malin plaisir, dans un premier temps, à feindre des maladresses et envoyer quelques briques pour donner de l’authenticité à son personnage, avant de monter progressivement en pression et finir par déclencher des moves carrément puissants (à partir de 03:15 ça commence à piquer), moves qui ne matchent plus vraiment avec son physique de sexagénaire rhumatisé. D’où le côté poilant de l’affaire.

Si ça vous branche, sachez que Kyrie a remis le couvert sur un terrain de Crenshaw (un quartier de Los Angeles) avec Kevin Love des Timberwolves, lequel incarne Wes, un des anciens coéquipiers de Drew 🙂 Tapez Uncle Drew chapter 2 dans votre moteur de recherche préféré.

Un commentaire sur “Dans la peau d’Uncle Drew”
  1. The Braiiiin dit :

    Je crois que je l’ai croisé un dimanche au lac cet enculé, il faisait le malin avec son déambulateur…

  2.  
Je commente, je flatte, je tacle...