Au départ, j’avais donné comme titre à ce billet : L’obésité morbide du chat est-elle liée à la crise des subprimes ?
C’était un peu racoleur, et surtout complètement con… du coup j’ai changé. Et vous allez me dire : mais qui est Poupée de Maldapour ?

Poupée, c’est la mère de l’autre fils de pute, je veux dire Samy, notre chat (cf. photo ci-contre). Ce n’est pas sa mère biologique, notez bien, mais plutôt son aïeule la plus éloignée, celle qui, d’après la légende, serait la mère de tous les sacrés de Birmanie en occident.
Les origines de cette race sont assez floues et reposent sur des hypothèses plus ou moins vraisemblables. Cela dit, j’ai pas l’intention de refaire l’histoire, c’est juste que récemment je me suis posé pas mal de questions sur Samy, au point que je me suis demandé s’il y en avait d’autres comme lui, ou si c’était juste tombé sur nous, un gène qui aurait muté, je sais pas, ou simplement la poisse, la boule noire dans Motus
Quoi qu’il en soit, en tirant sur le fil de la pelote j’ai trouvé cette photo, il s’agit d’un portrait de Dieu d’Arakan, un des étalons fondateurs de la race (Dieu d’Arakan, sans déconner, pourquoi pas Sauron tant qu’on y est :-D). La ressemblance avec Samy est assez flippante…

Au bout du compte j’ai trouvé aucune réponse aux questions que je me posais. D’ailleurs j’aurais dû commencer par là : depuis quelque temps, Samy a changé. Ou plutôt, c’est son rapport à la bouffe qui a changé.
En principe, et contrairement aux chiens, les chats sont relativement autonomes vis-à-vis de leur alimentation. On remplit leur gamelle et on n’a plus besoin de s’en soucier, ils s’auto-gèrent, ils vont à la gamelle plusieurs fois par jour et bouffent de petites quantités de croquettes. C’est même un des rares trucs appréciables chez les chats, ils font leur life : pas besoin de les sortir pour aller chier, pas besoin de leur filer à bouffer à heure fixe, ils se jouent des tours à eux-mêmes et se fightent contre des ombres… No stress quoi.
Sauf que depuis quelque temps, donc, Samy se comporte comme un clebs. Lorsqu’on lui file à bouffer, il descend sa gamelle comme s’il avait pas bouffé depuis une semaine. Après quoi il est pas rare qu’il gerbe dans un coin et, pour peu qu’on fasse pas gaffe, qu’il se mette à bouffer son gerbis (atroce).
Au début on s’est dit que c’était passager, qu’il avait pas trop le moral et qu’il compensait par la bouffe (ouais ça s’appelle un transfert, mais bon on essaie de se rassurer comme on peut). Sauf que ça ne lui passe pas.

Il nous restait donc deux options. Soit on le laissait faire, au risque de le voir se transformer en ça ; soit on le rationnait.
Perso j’étais assez chaud pour la première option (gnruf gnurf gnurf !), mais la boulette était un peu moins enthousiaste à l’idée de voir Samy quadrupler de taille, elle m’a donc invité à télécharger le cône doseur Friskies pour réguler son alimentation.

Nous n’avons pas encore assez de recul pour dire que tout est rentré dans l’ordre, mais c’est en bonne voie, et nous ne manquerons pas de vous tenir au courant. Car il ne fait aucun doute que ce sujet vous passionne, n’est-ce pas ?

4 commentaires sur “Poupée de Maldapour”
  1. Benito dit :

    Une partie des réponses / solutions se trouvent vraisemblablement ici :
    http://www.wikichat.fr/prevenir-la-prise-de-poids

    Pour le reste, et parce que les chats eux aussi ont droit au web 2.0 :
    http://www.yummypets.com/search/?type=chats

  2. Alex les bons plans dit :

    Outch’ ah oui, ils sont énormes ces deux chats !!!
    Je dirais même parés à venir défier n’importe qui dans le jeu du Sumo… Enfin sauf Gruss 🙂

  3. Céline dit :

    Si si ça m’intéresse !!! Avec les deux poilus à la maison qui font du gras, on a de quoi débattre 😉

  4. Sylvain dit :

    Moi j’aurais choisi l’option chat-coussin/ronron force 3 sur Richter.

  5.  
Je commente, je flatte, je tacle...