Archives pour la catégorie “Inutile”

Euh…
Je ne vous cache pas ma déception.
De ma fenêtre, elle ressemble méchamment à la journée d’hier… la fin du monde.

Comments Un commentaire »

Au départ, j’avais donné comme titre à ce billet : L’obésité morbide du chat est-elle liée à la crise des subprimes ?
C’était un peu racoleur, et surtout complètement con… du coup j’ai changé. Et vous allez me dire : mais qui est Poupée de Maldapour ?

Poupée, c’est la mère de l’autre fils de pute, je veux dire Samy, notre chat (cf. photo ci-contre). Ce n’est pas sa mère biologique, notez bien, mais plutôt son aïeule la plus éloignée, celle qui, d’après la légende, serait la mère de tous les sacrés de Birmanie en occident.
Les origines de cette race sont assez floues et reposent sur des hypothèses plus ou moins vraisemblables. Cela dit, j’ai pas l’intention de refaire l’histoire, c’est juste que récemment je me suis posé pas mal de questions sur Samy, au point que je me suis demandé s’il y en avait d’autres comme lui, ou si c’était juste tombé sur nous, un gène qui aurait muté, je sais pas, ou simplement la poisse, la boule noire dans Motus
Quoi qu’il en soit, en tirant sur le fil de la pelote j’ai trouvé cette photo, il s’agit d’un portrait de Dieu d’Arakan, un des étalons fondateurs de la race (Dieu d’Arakan, sans déconner, pourquoi pas Sauron tant qu’on y est :-D). La ressemblance avec Samy est assez flippante…

Au bout du compte j’ai trouvé aucune réponse aux questions que je me posais. D’ailleurs j’aurais dû commencer par là : depuis quelque temps, Samy a changé. Ou plutôt, c’est son rapport à la bouffe qui a changé.
En principe, et contrairement aux chiens, les chats sont relativement autonomes vis-à-vis de leur alimentation. On remplit leur gamelle et on n’a plus besoin de s’en soucier, ils s’auto-gèrent, ils vont à la gamelle plusieurs fois par jour et bouffent de petites quantités de croquettes. C’est même un des rares trucs appréciables chez les chats, ils font leur life : pas besoin de les sortir pour aller chier, pas besoin de leur filer à bouffer à heure fixe, ils se jouent des tours à eux-mêmes et se fightent contre des ombres… No stress quoi.
Sauf que depuis quelque temps, donc, Samy se comporte comme un clebs. Lorsqu’on lui file à bouffer, il descend sa gamelle comme s’il avait pas bouffé depuis une semaine. Après quoi il est pas rare qu’il gerbe dans un coin et, pour peu qu’on fasse pas gaffe, qu’il se mette à bouffer son gerbis (atroce).
Au début on s’est dit que c’était passager, qu’il avait pas trop le moral et qu’il compensait par la bouffe (ouais ça s’appelle un transfert, mais bon on essaie de se rassurer comme on peut). Sauf que ça ne lui passe pas.

Il nous restait donc deux options. Soit on le laissait faire, au risque de le voir se transformer en ça ; soit on le rationnait.
Perso j’étais assez chaud pour la première option (gnruf gnurf gnurf !), mais la boulette était un peu moins enthousiaste à l’idée de voir Samy quadrupler de taille, elle m’a donc invité à télécharger le cône doseur Friskies pour réguler son alimentation.

Nous n’avons pas encore assez de recul pour dire que tout est rentré dans l’ordre, mais c’est en bonne voie, et nous ne manquerons pas de vous tenir au courant. Car il ne fait aucun doute que ce sujet vous passionne, n’est-ce pas ?

Comments 4 commentaires »

moi:  t’es sur quoi Riton ?
call me bob ?
youporn ?
Envoyé jeudi à 15:45

moi:  la laverie peut-être…
Envoyé jeudi à 15:50

moi:  ou un gros caca
allez savoir
Envoyé jeudi à 15:54

henry:  yep
retour de caca
je suis sur le brief de l’agence
moi:  tu dois faire quoi déjà ?
Envoyé jeudi à 15:58

henry:  je t’ai fait suivre le mail
Envoyé jeudi à 16:00

moi:  c’est bon ça
t’es dans les temps ?
henry:  oui mais c’est rush…
moi:  courage moussaillon !
Envoyé jeudi à 16:03

moi:  tiens bon la barre Riton !
l’avenir appartient aux braves !
et aux Avengers !
Envoyé jeudi à 16:44

moi:  et toi et moi nous SOMMES des Avengers !!!
Envoyé jeudi à 16:52

moi:  mais je vois que ça te laisse froid.
connard.
Envoyé jeudi à 17:07

Comments 4 commentaires »

Il arrive que des artistes recyclent, détournent et s’approprient le code-barres, car ils n’ont pas manqué de voir, au-delà de sa vocation industrielle, les qualités graphiques, primaires et universelles, qui lui confèrent une indiscutable valeur ready-made.
Dans sa déclinaison flashcode, le code-barres est en passe de devenir le principal adjuvant d’une nouvelle forme de communication liée au développement des technologies nomades. Les flashcodes s’invitent sur des flyers, dans des abribus et même dans des livres (Jacques Attali se targuait encore récemment, à propos de son essai Le sens des choses, d’avoir écrit le premier « hyperlivre »)…
Il est en effet possible, avec un téléphone cellulaire pourvu d’un capteur photo et de l’applicatif qui va bien, d’accéder aux informations contenues dans ces idéogrammes d’un genre nouveau.
Le cadre étant posé (putain quel ennui), dans la grande famille des code-barres, je demande le QR :

Bonne pioche.
Très répandu au Japon, plus stylé que le flashcode − vous en conviendrez – même s’ils appartiennent au même genre, le code QR ci-dessus renvoie vers une page cachée (intime ?) du blog.
L’intérêt de cette page réside moins dans ce qu’elle contient que dans la méthode proposée pour y accéder. Un peu comme pour une grille de Sudoku, dans le fond.
Je suis joueur.

Comments Un commentaire »

Deux Messerschmitts étrennent le miroir d’eau, quai de la Douane à Bordeaux.
Le plus grand du monde, à ce qu’il semble. Achtung !

[ voir la vidéo ]
[ télécharger la vidéo ]

Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

« Je mets les pieds où je veux, Little John… et c’est souvent dans la gueule ! »

Cette réplique, tirée du nauséabond Portés disparus III, en dit long sur le personnage de Chuck Norris, sa nature, son impérieux besoin d’en découdre, et finalement sur l’absolue nécessité d’en faire un archétype. Aujourd’hui, la légende de Chuck Norris se construit sur Internet, à l’aune des milliers d’aphorismes qui fleurissent sur les sites et les blogs à la gloire de l’acteur. Au-delà d’être fan ou non de Chuck Norris (la question ne se pose même pas), une certaine émulation est née autour de cette idée que Chuck Norris serait au-dessus de tout. Et tous de lui attribuer des actes de bravoure plus improbables et plus drôles les uns que les autres. Beaucoup tombent à plat (ce serait trop facile), mais on trouve aussi de véritables perles d’humour, et on finit par se dire qu’il y a quelque chose d’universel, au fond, dans cette entreprise un peu vaine. Voici quelques-uns de mes facts préférés, en français dans le texte :

Chuck Norris a éclaté les couilles des Bee Gees.
Lorsque la tartine de Chuck Norris tombe, la confiture change de côté.
Les extra-terrestres existent, ils attendent juste que Chuck Norris meure pour passer à l’attaque.
Fumer provoque Chuck Norris.

Et aussi:
Quand Chuck Norris fait des pompes, il ne se soulève pas, il pousse la Terre vers le bas.
Chuck Norris ne porte pas de montre. Il décide de l’heure qu’il est.
Chuck Norris ne se mouille pas, c’est l’eau qui se Chuck Norris.
Chuck Norris n’a pas de poils aux couilles, car les poils ne poussent pas sur l’acier trempé.
Chuck Norris ne dort pas. Il attend.
Chuck Norris ne fait pas caca.
John Rambo a dit: « C’était pas ma guerre ! », car en fait c’était celle de Chuck Norris !
Le calendrier de Chuck Norris passe directement du 31 mars au 2 avril ; on ne blague pas avec Chuck Norris.
Certaines personnes portent un pyjama Superman ; Superman porte un pyjama Chuck Norris.
Nul n’est censé ignorer Chuck Norris…

Ian Spector, le créateur du Random Chuck Norris Fact Generator, a rassemblé les meilleures « vérités sur Chuck Norris » dans The Truth About Chuck Norris : 400 facts about the World’s Greatest Human, aux éditions Penguin. Avis aux amateurs.

Comments Pas de commentaire »