Archives de l'auteur

C’était il y a presque un mois, troisième étape de la troisième saison des LSOP, la soirée commençait idéalement avec des convives à l’heure et un menu alléchant : jambon d’Espagne, huîtres du bassin, tapas en tous genres… et Lagrave Martillac !
Vince et Marlène arrivaient un peu après les autres et sur le moment nous ne prêtâmes évidemment pas attention à ce retard anecdotique qui aura pourtant son importance dans la suite de la soirée (du moins est-il possible de le penser).

Le pok’ était lancé à 22h, bref la soirée classique… mais parfaite !
Sauf que… Oui, sauf que nous n’avions pas imaginé que cela allait se passer comme ça.

Voici un petit résumé des faits et gestes de chacun pour mieux comprendre le déroulement de la soirée, dans l’ordre inverse du classement final :

La Brick : pour sa première participation à une étape des LSOP, la Brick a joué la partition du parfait bizut : gentil, serviable et… sorti le premier de la table. Bref, tu reviens quand tu veux Bricou !

Olivier : mon guest à moi, avec qui (je vous l’avais pas dit) j’avais participé à un stage de poker sur Paris offert par nos femmes respectives, sur le thème de l’agressivité. Résultat : il sort neuvième mon pov’ yéyé, et il n’aura même pas eu le temps d’utiliser ses compétences en agressivité. Tu reviendras leur montrer mon pote, t’inquiète !

Le Prof : Aurél’ a une fois de plus craqué très rapidement. La question que j’ai envie de poser est : Pourquoi sort-il si vite alors qu’il joue bien et qu’il n’est pas con ?

Jean-Neudes : il n’a pas été de la veine mais a tout de même bien fait marrer tout le monde et a sûrement permis à Benito d’être on ne peut plus joyeux.

Poupy : notre grand maître à tous est-il encore LE grand maître ? Pas sûr pour l’instant, en 2013. Mais ne nous affolons pas, il n’aura pas que des parties comme celle-ci où il ne touche que des merdes. Il reviendra, j’en suis sûr, et saura nous écraser comme de misérables vermines ! Ou pas 😎

Alex les bons plans : pas un grand soir pour moi. J’ai juste remporté mon face à face avec Poupy en terminant juste devant lui. Aucune belle main à part mon full au moment où Tom a sorti le grand jeu et m’a éjecté de la partie. Mais bon, that’s poker !

Benito : lui a été dans un grand soir. Il nous a fait son one man show toute la soirée pour le plus grand bonheur de tous. Et finalement on a l’impression que le poker était vraiment secondaire. Le souci, c’est qu’en finissant quatrième, il n’a même pas été payé pour son spectacle 😥

La boulette : pour sa deuxième participation aux LSOP, la boulette a joué sur les basiques. Un bon 4-4-2, avec une défense solide, un milieu de terrain assez défensif et une attaque sérieuse et prometteuse. Ces deux places d’honneur très intéressantes sont à revoir et à confirmer mais, en tout état de cause, elle s’annonce comme le digne successeur de Karine… que l’on ne voit malheureusement plus (occupée à pouponner !).

Tom : Tom n’a malheureusement pas pu défendre toutes ses chances contre le vainqueur du jour, mais il a tout de même sorti LA main de la soirée, voire même de l’année. Un carré d’as ! Étant short stack, je faisais tapis pour le titiller, mais c’était sans compter que Tom voulait entrer dans l’histoire des LSOP avec un magnifique carré d’as ! Chapeau bas, l’artiste !

Vince :  ce soir du 8 mars 2013, nous avions une tonne de questions à propos de Vince. Pourquoi était-il arrivé en retard ? Avait-il un rendez-vous secret pour préparer la soirée ? Pourquoi a-t-il passé toute la soirée sur un fauteuil de bar bien plus haut que tout le monde ? Était-ce pour dominer tout le monde ? Était-ce pour faire peur ? Est-ce sa nouvelle tactique ?  Pourquoi portait-il une chemise blanche ? Pourquoi était-elle prête à craquer ? Pourquoi Bianca l’a collé toute la soirée ?… Pourquoi, pourquoi, pourquoi ? Nous n’avons hélas pas réussi à trouver les réponses à toutes ces questions. Résultat : il nous a tous allumés comme des malpropres !

Voilà encore une très belle soirée poker à la maison. Merci à tous d’être venus, c’est toujours un immense plaisir de vous recevoir.

Mais surtout un grand grand  merci à nos serveuses du Hooters : Marlène, Poussy & Céline 😉

Comments 6 commentaires »

« De toute façon, l’homme n’est jamais gagnant dans le duel sexuel. La femme lui est ‘fatale’. »
Jean Delumeau, extrait de La Peur en Occident.

En tant que local de l’étape, c’est moi qui vais vous faire le CR de cette sixième manche des LSOP Saison 2.
Mais avant toute chose, je pense qu’il est bien de recontextualiser un peu tout ça, notamment depuis mon arrivée dans la confrérie des LSOP…
Je me présente : Alex, dit « Alex les bons plans » rapport à mon traquage systématique de tout ce qui peut se faire de mieux à New York.
Arrivé sur Bordeaux en juillet 2010 avec ma femme et mes deux cats, j’ai aussitôt mis en éveil tous mes sens pour chercher et découvrir les bons plans qui existent ici, dans cette magnifique ville du Sud-Ouest.
Prof d’EPS à mes heures, guide de voyage le reste du temps, j’ai fureté dans les bistrots, les coins de rues, les pissotières… pour dénicher LE bon plan de Bordeaux. Et justement, c’est à la suite d’un échange virtuel bordelo-new-yorkais que j’ai fait la rencontre d’un gars du cru qui s’appelait tantôt Frank, tantôt David, tantôt Lambonrice (!?). Nous nous sommes alors fixés une date dans un resto new-yorkais à Bordeaux, avec nos poulettes. Résultat : le coup de foudre !!! J’ai découvert un Poupy en or massif avec sa délicieuse petite boulette.
Plus tard, et bien qu’ils voyaient en moi plus de Dexter que de Huggy Bear, je les conviais at home pour un nouveau repas. Poupart me racontait alors les soirées poker qu’il organisait avec ses potes. « Hummmm intéressant !!! » pensais-je…
J’ai tout de suite flairé la bonne affaire.
Et je peux le dire maintenant (il y a prescription) : quand, en avril 2011, je lui demande si on peut faire une étape à la maison en invitant toute sa bande, j’ai bien évidemment une idée derrière la tête, voire deux : la première est bien sûr de découvrir les potes de sa bande, et la seconde, de m’intégrer à ces locaux.

Mais finalement c’est tout autre chose que je découvre : une famille de barrés, de gue-dins, de p’tites bites… bref de gros loosers prêts à en découdre chaque mois tant au poker qu’au chifoumi ou au golf-ballon-pot-de-fleurs.

Et c’est donc après quatorze mois de vie dans cette joyeuse bande de déglingos que je prends la parole sur le blog du Boss.
Aussi je ne peux m’empêcher de faire ce que je sais faire : expliquer les bons plans, et notamment le meilleur plan de Bordeaux :

Les LSOP (Loose Series Of Poker)

Si vous souhaitez vous amuser, vous divertir, vous évader, c’est bien à une étape des LSOP qu’il faut vous rendre.

Qu’est-ce que sont les LSOP ?

Appelé Loose Series Of Poker, c’est tout simplement la crème de la crème des gros loosers de tout le Sud-Ouest qui se réunit ici. Vous aurez du bon gros bâtard périgourdin à la Riton, au plus petit bâtard ukrainien à la Cyril. Le tout mélangé avec quelques zests de bâtartitude freenaute.

Quelle est l’ambiance ?

C’est à la fois magique et tragique. On peut dans la même minute se sentir partir dans une euphorie irrésistible, comme ne pas comprendre la réaction d’une personne à cet instant « T ».
C’est toute l’ambivalence et l’ambiguïté des membres des LSOP.

Où trouver une étape des LSOP ?

N’étant qu’à la saison 2, vous trouverez les étapes directement chez nos membres.
Maintenant rien ne dit qu’à la saison 3 ou 4 les étapes ne se déplacent dans les plus grandes métropoles à travers le monde.
Wait & see…

Qu’y fait-on ?

Chaque étape est le savant mélange d’une double soirée.
Et oui, les loosers ne sont pas si cons finalement. Ils arrivent à organiser 2 soirées en 1 : la première soirée se déroule entre potes, les loosers se racontent généralement leur loose du mois. Cette soirée est arrosée de bières, bons vins bordelais et se déguste avec pizzas, merguez voire makis suivant les lieux.
Puis la seconde soirée prend le pas. Tout le monde se réunit autour d’une (ou deux) table(s) de poker et se la joue alors perso, et beaucoup plus soft au niveau alcool.
Ces 2 soirées en 1 sont vraiment la marque de fabrique des LSOP.

Comment pouvoir intégrer les LSOP ?

« Rien d’impossible. » Juste se faire intégrer par un des membres, puis réussir à être un vrai gros looser dès la première partie et enfin, bien respecter la règle qui veut que : « tout guest ne doit opposer aucune résistance à sa première étape ».

Combien ça coûte ?

Rien, zéro, nada.
Ah si pardon. Il faut juste se faire pécho par le Dude. Oui, David, Poupart, Poupy, le Dude, c’est notre chef à tous, l’organisateur, l’arbitre, l’homme à abattre… il est tout à la fois. Et justement pour intégrer les LSOP, il faut y passer !!!
Et croyez-moi, on s’en souvient !!!

Le service est-il de qualité ?

Oui vous verrez que les LSOP ne laissent aucune trace sur leur passage. Très bien élevés, ils mangent et boivent tout, puis rangent même avant de partir. Bref la grande classe. En sachant qu’à chaque fois le maître de maison traite ses hôtes dans les meilleures conditions.
Et oui, ici, le service ne peut qu’être de qualité !!!

Le bon plan de ce bon plan :

Si je dois vous donner le bon plan de ce bon plan à Bordeaux, c’est bel et bien de venir jouer quand il y a plus de 15 joueurs, et de finir septième.
« Pourquoi ? » me direz-vous. Car le règlement actuel fait par Benito, Poupart & co donne plus de points au septième joueur de l’étape qu’au sixième.
« Normal ??? »
Je dirais : « NON, mais c’est ça qui est bon !!! »
En voilà un BON PLAN !!! :-)

Conclusion :

N’hésitez pas une seconde : courez, bondissez, rampez, nagez, glissez… en direction des LSOP.
Mais une chose est sûre, si toi, petit scarabée, tu veux intégrer cette grande famille : « Ne te prends jamais au sérieux, et n’attends rien en retour sinon prendre du bon temps !!! »

Le résumé de l’étape 6 de la saison 2 des LSOP

Maintenant venons-en à cette fameuse étape 6 du Pool House.
Pour l’inauguration de mon tout nouveau pool house, il fallait une étape !!! Et justement, ce samedi 9 juin, le pool house a accueilli seize esthètes des jetons de poker.
Nous avions, pour la première fois dans l’histoire des LSOP, quatre filles : Juliette, Karine, Lydie et Stéphanie. Et pour la seconde fois, après Le Garage lors de la saison 1, nous étions seize joueurs : Adrien, Benito, Doc, François, Juliette, Karine, Le Prof, Lydie, Mat, Mat 2, Néo, Poupart, Riton, Stéphanie, The Brain, et votre serviteur, Alex les bons plans.

Avec quatre guests jamais vus parmi les LSOP, nous partions un peu vers l’inconnu. Mais comme dit dans la présentation ci-dessus, ils nous ont respecté à 100%. Ils sont partis bien vite, sans douleur et avec fair-play. Ils reviennent quand ils veulent !!!

Sinon, bien évidemment, cette étape signe le grand retour de Doc & Karine. À fond dans leurs concours respectifs, cela faisait un petit moment qu’ils n’avaient pas trinqué et misé quelques jetons avec nous. Mais bon, finalement, à J+1, je ne pense pas que leur présence soit indispensable lors des prochaines étapes. Ou du moins, celle de Karine, car Doc, lui, est un humain comme nous.
Et oui, Karine est bel et bien « LA » personne qu’il fallait pour détrôner le Dude. Une vraie tueuse en série que nous avions samedi soir. Froide, sûre d’elle, sans pitié… elle nous a tous abattus les uns après les autres.

D’ailleurs, le Dude n’a pas fait un pli, même s’il termine à la sixième place. Il n’a pas pu utiliser ses pouvoirs de super patron de la table. Très tôt désœuvré, et sans avoir de grosses cartes en main, il nous a quitté après un bon coup réussi par Benito, son dauphin au classement général.
Ce dernier a été éliminé en même temps que moi, et a fait la quatrième place sur un nouveau coup de maître de Karine. Mais il n’a pas du tout digéré son classement alors qu’il avait un stack plus gros que le mien !!! Après une répartition des gains entre nous deux très logique, le feu en lui s’est éteint et il est redevenu l’unique Benito que l’on aime !!!

Sinon que dire de cette soirée, à part que The Brain est sorti au bout de 2 min 12 sec, et a failli casser ma maison tellement il l’avait mauvaise. Mais non, il est parti dormir tranquillement pour mieux oublier et revenir en hôte de soirée des plus serviables !!! Bel esprit mec !!!
Après, nous avons eu Doc, des plus discrets, Adrien qui a fait sa plus grosse perf pour sa troisième participation, Mat qui ne s’en remet toujours pas de mon coup de bluff avec mon J2, et Juliette qui s’est faite sortir à cause d’un Riton exécrable.
Justement, Riton, Riton, Riton !!!
Il n’était pas là à la dernière étape, et oui, il faut l’avouer, il nous a manqué. Son personnage est tel qu’on pourrait tantôt écrire un bouquin pour raconter ses frasques et l’encenser, tantôt vouloir le démonter car il est ingérable et illisible !!! Bref ce mec est une énigme à lui tout seul. Mais oui, on l’aime !!! Et d’ailleurs samedi soir, il a sorti pas mal de monde, et s’est placé deuxième avec les plus grands honneurs. Chapeau bas poulet.

Voilà donc une belle victoire de Karine qui met le doute au Dude. Félicitations à elle, et merci à tous pour cette superbe soirée.
Et merci à Benito pour le câlin cette nuit 😉

Accéder au dossier des rushes (fichiers _50 à _69) © HEG

Le « KI-KA-DI-KOI »

Pour finir, je vous propose un nouveau petit jeu.
Étant un peu moins culturé que notre chef à tous, j’aime tout autant les citations. Et justement, j’ai pris pas mal de notes durant la soirée, et relevé des petites phrases piquantes à souhait.

Le principe :  Chaque personne a au moins une citation d’inscrite. À vous de retrouver l’auteur de cette citation.

Désolé par avance pour ces propos quelques peu offensants, mais j’ai vraiment souhaité garder les citations à l’état brut. Et désolé Riton, mais il y a souvent de la haine à ton égard !!!

Rappel des joueurs : Adrien, Benito, Doc, François, Juliette, Karine, Le Prof, Lydie, Mat, Mat 2, Néo, Poupart, Riton, Stéphanie, The Brain, et votre serviteur, Alex les bons plans.

  1. Simplement sorti avec une suite par Stéphanie…
  2. J’ai fait tapis. J’avais pas d’mains, ça me saoulait !!!
  3. P’tite bite Riton !!!
  4. C’est laid. De pire en pire. 2012, c’est pas mon année !!!
  5. J’pensais qu’il avait rien Riton !
  6. Je suis content de l’enrichir (dit avec un sourire fair-play)
  7. J’vous avais dit, je suis au chômage, je ne suis pas venu enfiler des perles !
  8. Aaahhh ! J’vous ai tous niqués pour mon retour !!! (bon c’est inventé, mais cette personne l’a pensé tellement fort !)
  9. Riton, c’est Mister Chatte !
  10. Et un autre qui ajoute dans la seconde qui suit : C’est à dégueuler whaaaaaaa !!!
  11. Quel bâtard !!!
  12. Non, mais là j’peux pas y’aller. C’est trop juste. Cette personne me montre ses cartes, j’acquiesce, et comme un vrai bon looser elle jette ses cartes sur la table n’importe comment, et forcément ces dernières se retournent pour révéler à tout le monde une paire de 3 !!! Chapeau bas. En sachant que dix minutes avant, cette personne avait fait tapis avec paire de 4 préflop et disait : Attends, normal quoi !!!
  13. J’t’ai sorti. J’ai pas pu faire autrement…
  14. Salope !!! Je n’ai pas eu de chatte !
  15. Accroche-toi Riton, tu peux entrer dans l’histoire !
  16. Vous avez vu comment j’m’endors avec mes nouvelles pastilles d’homéopathie ! (cette personne ne l’a pas dit, mais c’était criant de vérité)
  17. Riton, l’enculé, il m’a mis un bad beat de malade !
  18. Benito, sûr de lui, fait un gros raise, et la personne en face de lui dit calmement « tapis ». Benito se couche. Réaction : Ouch ! il s’est vite couché, la queue entre les jambes !!!
  19. Tant qu’il y a de la bière, ça va !
  20. Je suce pour 20 euros !

Comments 16 commentaires »