Archives de l'auteur

 

Comments 7 commentaires »

L’autre jour, en faisant ma balade quotidienne sur le site de Poupart, je tombe sur cette bassesse là.
Au début je me suis dit cool, des astuces sur le dépiautage des œufs. Ce truc ne cadre pas vraiment avec la ligne éditoriale du blog qui est plutôt axée sur le retrogaming et l’art de la biffle, ça m’a un peu surpris mais bon, j’avais aucune raison d’y voir l’œuvre du malin. Par moments Poupart est un peu fleur bleue, tout le monde le sait.
Sauf que j’ai la chance d’avoir un cerveau surdéveloppé, genre j’arrive à faire des liens entre les choses (comme David Caruso dans Les Experts : Miami), et j’ai fini par trouver l’anguille. Ce post, c’est ni plus ni moins qu’un message subliminal, une sorte d’allégorie, rapport à mon pseudo Heg qui dans les esprits mal tournés devient « egg », et ce putain d’œuf c’est moi ! Je vois clair dans leur jeu. Ils cherchent à niquer mes pouvoirs, à extraire ma créativité de sa coquille et à l’exploiter sans vergogne sur ce site…

Et Alex qui en rajoute dans les commentaires… Ils veulent ma peau c’est sûr ! J’ai cru que mon Benito prendrait ma défense avec un post salvateur, mais non. Alors j’annonce : aux soirées poker je vais raser les murs, trop peur de finir démembré dans les chiottes.

Les Bobs envahissent Poupart.org ! Et ils vont foutre la zone !
Vivent les Bobs !

Comments 5 commentaires »

« Juju t’es en perte de vitesse, un conseil : vérifie l’état de tes sondes pitot si tu ne veux pas sombrer définitivement. » Poupart (échange de politesses sur la liste de diffusion des LSOP)

En cette veille de l’Ascension au ciel de ce bon vieux JC, quelques joueurs sont descendus bien bas… au Goulag de Cyriline Robinovskaia.
Comme dans un mauvais rêve, certains continuent même de dévaler : « Remonte Mat, c’est qu’un jeu… fais pas le con ! »

En lice pour cette sixième étape des Loose Series Of Poker : Claire, Mat, Jean-Neudes, The Brain, Le Professeur, Cyril et moi (moi, c’est à dire Riton, pas Poupart, même si je lui ai piqué son style ; le vieux a décidé de faire l’impasse, il se prend pour un perchiste :-D).
Forfait de dernière minute pour Jean-Neudes, fracture du cervelet, remplacé au pied levé par François qui sortira de son rôle de réserviste pour jouer sa carte (un peu trop) à fond.

Nous sommes reçus chez Cyril à grands coups de shooters-de-vodka-dans-ta-gueule (une tradition moujik à en croire notre hôte, mais je soupçonne une manipulation insidieuse de cette salope visant à noyer notre matière grise pour mieux nous faire les poches) et, dans une configuration à sept joueurs, nous aurons droit à un jeu hyper agressif et plein de rebondissements : rebuys, brimades et festival de cacas mous pour une fin de partie aux aurores.

Préposé au compte rendu de cette étape, j’ai eu l’idée de tenir une sorte de main-courante pendant la partie. Voici donc l’enregistrement de ce qu’il convient d’appeler la « boîte noire » :

23h30 : « Gentlemen, start your engines ! »

23h32 : Cyril va à tapis  😯

23h33 : Cyril recave (le ton est donné).

23h34 : Riton « Big stack bully on ze road again a biz to fly ».

23h53 : Riton perd le tiers de son tapis sur un all in de c’te salope de Mat…

23h59 : Une jean-neudisme blanche et une benitoïte aigüe, deux maladies orphelines extrêmement rares s’invitent à la table. Mat, qui me travaillait au corps depuis quelques jours déjà en alignant provocations, insultes et vieilles piques antisportives, a comme qui dirait envie de mettre ses couilles sur la table. Il part donc à tapis… et là CRAC BOUM ! Pokeeeeer ! Je récupère son stack sur un vilain bluff tout sale : j’ai 3 et 9 dépareillés, Mat AQ, le flop et le turn ne changent pas la donne, un 3 tombe à la river. Bad beat.
Mat tente alors de me faire manger ses cartes de force. Aucun self control ce mec.

00h05 : The Brain (qui se touche la nouille depuis le début de la partie et se contente de regarder passer les tapis) vole les blinds comme le vilain bonhomme qu’il est. Montant du casse : 120 jetons dont 80 de sa poche. Wouhou comme dirait un certain décodeur v5.

00h06 : François pète un verre de vin (plein le verre, sinon aucun intérêt) sur le tapis de Cyril (NDLR : en fait celui de Poupart, ‘culé !).

00h07 : Je reprends 300 jetons à Mat pour le punir, lequel mange aussitôt le chat de Cyril pour assouvir une pulsion de mort.

00h10 : Mat me tend une nouvelle fois la rondelle, je ne me fais pas prier, j’y mets mon gros gourdin. Riton « Le Flamboyant » (dixit Le Professeur). Fallait pas me chercher, un point c’est tout. A10 pour moi, KJ pour toto. Sort un 10. That’s Poker !

00h11 : Mat recave (rires).

00h48 : Riton sort un bluff incredibeul pré-flop et taxe les vilains méchants : 450 jetons. Ding ! (C’est le bruit du tiroir-caisse.)

00h49 : Deux 6 sortent. Face to face Mat / François (Mat change de cible :-D). Mat engage son tapis. François réfléchit entre deux shooters. Suivi. François dépouille Mat. Une Jean-Neudes : paire de 3 (François) versus AJ (Mat). Comme dirait Benito : « Atroce ! »
Mat reste en vie.

01h00 : The Brain is out. A10 pour Riton, AQ pour The Brain. Un 10 sort à la river. J’ai une moule de pendu, j’avoue.

01h11 : Mat attaque à tapis et gagne 43 jetons. Son plus beau coup de la soirée. (NDLR : MDR !)

01h13 : Le Professeur annonce que c’est le début de la fin pour moi (il me reste 3750 jetons… je dis ça je dis rien).

01h16 : Quatrième shooter de vodka du fin fond de la Sibérie.

01h20 : Claire touche American Airlines. Bad beat. Je sors une quinte.
À ce moment précis je me dis que si j’avais une copine, elle serait probablement en train de faire crac boum uh avec un gros black.

01h22 : Plusieurs SMS anonymes pour dire que je suis une lopette.

01h29 : Mat suit Riton à 500 jetons sur le flop.

01h30 : Nous sommes à tapis. A6 pour Mat, A2 pour moi. Un As et un 2 tombent mais ce dernier ne sert à rien : split grâce à une paire de 7 sur la table ! Mat s’en tire à bon compte (mais pas pour longtemps).

01h48 : All in du Professeur face à Riton ; Aurél encaisse.

01h55 : Mat et Clarinette envoient leurs tapis, ils ont tous les deux AK. J’ai une paire de 10. Claire, bisou, au revoir. Désolé. Mat entre en mode survie.

02h00 : Arrêt au stand, j’ai 2750 jetons.

02h01 : All in de Mat qui double ses 150 jetons (je l’ai suivi pour lui faire plaisir, sinon il serait parti en faisant la gueule).

02h05 : All  in de Cyril (480 jetons) suivi par Riton. Ma bonne étoile me lâche. Cyril double.

02h12 : All in de Mat (oui on est des fous !) qui récupère quelques jetons. Je le dépouillerai à 02h20 sur une main que je n’ose pas vous révéler tellement c’est indécent… Les photos parlent d’elles-mêmes.

02h55 : Sont encore en piste : François (8 grammes), Cyril, Le Professeur et Riton.

03h04 : Le Professeur vole les blinds (il ne s’en cache même pas cette petite salope).

03h43 : Je suis François qui est à tapis. Je perds (le déclin annoncé par Le Professeur ?).

04h00 : Les têtes volent comme dans Sleepy Hollow, et c’est celle de Cyril qui tombe face à Riton (je verrais mieux « Le Tueur » comme pseudo, plutôt que « Le Flamboyant », mais bon…).

04h10 : Le Prof à tapis (« tu bluffes Martoni ! »). C’est sale mais ça gagne.

04h28 : François n’est plus tout à fait lui-même. Il part couler un bronze dans une rizière. Manque de bol il marche sur une mine antipersonnel, il arrive à s’extirper du trou où il gît et se met à ramper façon cul-de-jatte. Un viet le rattrape et lui plante sa baïonnette dans le front. Rideau pour François.

04h40 : Head’s up entre Le Professeur et ma gueule.

04h52 : NFS, chimie, iono… on dégage ! Tracé plat pour Le Professeur. Heure du décès : 4h52.
Riton « Le Tueur » remporte la sixième étape des LSOP.

Les chiffres de la soirée :
7 participants
17 tapis suivis
5 joueurs sortis par Riton (« Le Tueur » je vous dis, « Le Tueur » !)
28 shooters de vodka
1 chat mort

Merci Cyril pour l’accueil. Merci à tous pour ce grand moment de brêlitude, et rendez-vous à la prochaine étape où je vous promets une nouvelle nuit en enfer !

Comments 8 commentaires »